L’église la sainte trinite

L’église paroissiale actuelle avait été construite en 1736-1739 par l’architect Jan Kluk par suite de la fondation du prince Franciszek Ossoliński. Les fondaments de l’église sont purement baroques, alors que les sculptures que l’on trouve á l’intérieur de l’église représentent le baroque tardif.

En visitant l’église il vaut faire attention á l’épitaphe tumulaire (1848) avec le buste en marbre de l’abbé Krzysztof Kluk exécuté par Jakub Tatarkiewicz le sculpteur très connu dans la période du claissicisme polonais. Dans le présbitaire il ya des tableaux commémoratifs: de Katarzyna née Ossolińska Jabłonowska et tableau tumulaire de Justyn Ciecierski.

Les tablaux à l’intèrieur méritent notre attention, surtout la copie italienne du XVIIIe siècle du tableau de Carl Maratti dans l’autel principal, le portrait de la Vièrge Marie en chemise de cuivre et le tableau de St. Nicolas.

 

Complexe monastique et hospitalier

Le complexe des édifices du couvent des sœurs de Charité et de l’hôpital avaient été fondés par la famille Ossoliński. L’hôpital a été maintes fois brûlé. Après l’incendie de 1915, il a été reconstruit et en1925 déstiné au siège de la mairie. Détruit une nouvelle fois en 1944 et reconstruit en 1954-1960, il est actuellement le siége de l’hôpital. Par suite de la construction du troisème étage, on a complètement changé les valeurs architecturales du bâtiment. La porte cochère portant les dates 1737-1925, un fragment des murs faisant partie de l’ancien couvent et la clôture en pierre relativement bien maintenue, entourant l’ancienne possession des Sœurs de Charité, sont les seuls fragments de l’ancien complexe monastique qui ont persisté jusqu’à présent.

 

Le monument de l’abbe Krzysztof Kluk

En 1850, sur la place de l’Hôtele de Ville, avait eu lieu la solonelle inauguration du monument de l’Abbé Krzysztof Kluk, fondée par le comte Stefan Ciecierski propriétaire de Ciechanowiec. Le monument e été sculpté par Jakub Tatarkiewicz, célebre sculpteur représantant du classicisme polonais. Pendant la IIème Guerre Mondiale, pour prévenir la déstruction du monument, il a été transferé sur la place près de l’église.

La statue de st. Florian, patron des pompiers est aussi exposé grâce à la fondation de Stefan Ciecierski. La sculpture en grès représente le sryle néogothique.

 

L’église orthodoxe sous l’invocation de l'Ascension du Seigneur

L’église orthodoxe avait été construte en 1884, à la place de l’ancienne église uniate. L’ancien équipement de l’intérieur de l’église ne s’est pas maintenu. L’absence de documentation iconographique ne permet pas d’effectuer d’essais convenables d’une reconstruction. Pendant la II Guerre Mondiale, l’église orthodoxe était un lieu d’extèrmination de la population civile.

 

Amenagement de Marche

La partie de Ciechanowiec qui s’étend sur la rive gauche de la rivière posédait deux marchés contigus l’un à l’autre par leurs coins. Au XVIIIè sciècle, le Marché representatif a été entouré du côté est par le complexe architectoral de l’église, alors que du côté nord - par le complexe monastique, le côté sud étant couvert par les bâtiments curiaux.

Le marché commercial ayant une forme de rectangle allongé, était remarcablement plus grand. C’est de ses coins que sortaient les routes principales de passage. Une maison de rez-de-chausée du XIXé siècle et une maison d’un étage du XX siècle sont les seuls bâtiments représentant l’ancien aménagement qui se sont maintenus.

La maison de rez-de-chaussée du XIXe sciècle et la maison d’un étage construit au début du XXe sciècle sont les bâtiments uniques représentant l’ancien aménagement.

Le marché principal apparaissant dans la partie de Ciechanowiec qui s’étend sur la rive droite a une forme de traingle, transformé actuellement en square municipal.

Il ne s’est maintenu que quellques unes maisons de rez-de-chausée en brique et en bois à la rue Łomżyńska et une maison à un étage du XIXe siecle qui se trouve dans un coin du marché

 

Le palais et le parc (Musée d’Agriculture)

L’ensemble des objectifs faisant partie de l’ancien manoire qui avec de petites modifications – se sont maintenus jusqu’á présent ainsi que les restes du parc avaient été construits au XIXe sciècle.

La forme asymétrique actuelle du palais et les détails architectoniques de style du classicisme, tout particulièrement le balcon avec une collonade, les très riches corniches et encadrements, des fenêtres sont dus aux projets de l’architect Julian Ankiewicz.

La différence de caractère des détails architectoniques que l’on observe dans les bâtiments des anciennes écuries bâties de pierres (briques) et de ceux que l’on constate dans le moulin â eux construit de bois, daté de1886, prouve qu’il s’agit d’un artiste dont les activités sont liées á l’architecture bavaroise.

Une annexe et un complexe de murs jardiniers romantiques, pseudodéfensifs dans le coin de laquelle domine un donjon rond ont un caractère un peu différent.

On peut supposer qu’aussi bien pour les besoins de l’économie liée au manoire que pour différencier le paysage du parc, on avait situé, á l’embauchure de l’étang, un moulin á eau bâti en bois.

Les bâtiments déstinés aux servants du palais á la rue Pałacowa étaient étroitement liés aux bâtiments appartenant au palais. Juste â côté de la porte cochère se trouvait une forestière et un peu plus loin, au carrefoure des rues, il y avait trois bâtiments pour les servants. Un d’eux a maintenu son ancienne forme architectonique.

 

Le Skansesne de Mazowsze et de Podlasie

L’exposition du musée crée en 1970 est composée de vieux bâtiments de campagne, en bois, transférés de la zone limitrophe de la Mazovie et la Podlasie, qui montrent les differents types de l’architecture et de la technique de construction. Le complexe est partagé en trois expositions de plaine aire.

La partie "A" - nord-est se trouve sur le terrain de l’ancien vérger appartenant autrefois au manoire où on ne trouve aujourd’hui que trois arbres plantés en 1915. On y a situé les bâtiments historiques en bois, disposés sous forme d’un village noble; c’est une exemple simplifié de la structure sociale existant à la campagne à cheval sur le XIXe et le XXe sciécles.

Au milieux du complexe urbain il y a une prairie (wygon) au milieux de laquelle il ya un puits chargé grue et de quelques saules.

La partie "B" sud-ouest se trouve sur le terrain de l’ancien potager appartenant au manoir.

L’ aménagement de cette partie est représenté par deux fermes et une collection de greniers et des granges des paysans.

La partie "C»"est située de l’autre côté de la rue Pałacowa, sur le terrain, oú se trovent les restes d’arbes constituant autrefois le parc du manoir.

Les collections étnographiques illustrant la vie quotidienne des habitants du village et l’ancien artisanat de campagne ainsi que les races natives d’animaux telles: les brebis "wrzosówki" les brebis "świniarki" et les poules "zielononóżki kuropatwiane" sont présentées dans les bâtiments du skansen.

 

Les monumentes dans le village Pobikry l’église de Sainte Stanislas archeveque et martyre

L’église actuelle construite en 1857-1860 avait été fondée par Stefan Ciecierski, selon le projet de l’architect varsovien Ernest Bauman. L’église est néogothique, orientée et noncrépite

Dans la clôture du cimetière de l’église en brique sans crépi on trouve des portillions historiques:

  • du côté ouest, sous forme d’une triple arcade ogivale
  • du côté nord: sous forme de passage au terrain du cimetière voisin, accomplissant au dèbut la fonction d’une morgue, construit sur le plan d’un carré, couvert de toit (czterospadowy), en tôle

Sur le cimetiére il y a des cryptes de tombes historiques de 1900 - et de 1881 avec la clôture en fonte sous forme de croix en fonte.

 

L’annexe du manoire

L’annexe du manoire vient de la première moitié du XIXe sciècle, conçue premièrement comme un manoire de famille Ciecierski, a été ensuite utolisées en tant l’annexe.Elle est construite sur le plan d’un rectagle allongé, du style de classicisme. C’est une maison en bois, de rez-de-chaussée.

Au Sud-Est, on trouve les restes du parc détruit et de l’allé d’accés conduisant au village ainsi que au bord du chemin - une croix de 1861.
Les monumentes dans le village Winna-Poświętna

 

L’église de Sainte Dorothee, vierge et martyre

Cette église avait été construite en 1696 de fondation de porte - glaive de la Terre de Nur Andrzej Jabłonowski Grzymała et de sa femme Urszula née Skiwska. Eglise est orientée, construite en bois, sur de pierre champêtre, sa construction est fait en charpente, renforcée par les lisice, lambrissée. L’autel de cette église est baroque.

Prés de l’église, on peut voir un clocher en bois, de deux étages, sur un jambage, des pierres champêtres, quadrilatéral, le toit sous forme de tente couvert de bardeau. Le clocher est construit simultanément de l’église

Le clocher équipé en deux cloches baroques:

  • une cloche avec la date de 1652 et la signature d’August Koesche, fondeur de cloches de Toruń
  • une clochette moulée en 1757 grâce aux efforts du curé Idzi Dąbrowski

Le cimetière de l’église: les pierres tumulaires du style de classicisme de la moitié du XIXe sciecle; murés dans le mur, les tableaux de épitaphe, de classicime de deuxième quart de XIXe sciecle sont mises au mur.

Le cimetière destinée aux enterrement: les tableaux d’inscription avec le blaison «Jelita» de la famille Tchórzycki: Wiktor et Mateusz, les fils de Wojciech qui, en 1794,copropriétaire de Winna.

 

 

 

pasek